1902

Le chantier «Staadskanal Shipyards» de Zaandam, en Hollande, la construisit en 1902. À l’origine, Adelaar était un de ces « deux mâts » à lourd gréement de voile. Il cabotait alors entre l’Angleterre, la Suède, la Norvège et la Russie. Le journal de bord documentant l’histoire du bateau, est d’ailleurs exposé au «Scheepsmuseum» à Groningue, en Hollande. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réquisitionné par les Allemands pour transporter des marchandises de guerre. Le fier et paisible voilier est alors renommé «Heimatland». Après la guerre, commandé par le capitaine allemand Thimian, il reprit le cabotage en mer Baltique. Puis les mâts furent enlevés et le premier moteur diesel enfin installé en 1954.

histoire du bateau
histoire du bateau

1979

Adelaar n’était alors plus en service. Le bateau était amarré dans un petit port de la mer Baltique entre l’ancienne Allemagne de l’Est et la Pologne. Deux amis, de l’Ouest et de l’Est, ont tenté de racheter les deux ancres du navire à l’ancien capitaine Thimian. Finalement ils sont repartis avec un navire de 39m ! Ils l’ont ensuite mené le long de rivières et de canaux jusqu’à l’ancien Berlin-Est. C’est ainsi que l’histoire du bateau repris…

1981

En 1981, les propriétaires ont réussi «mystérieusement» à faire passer le «Heimatland» de Berlin-Est au monde occidental. Enfin « libres », ils ont ensuite entrepris d’importants travaux de rénovation. Et les ont confiés sans le savoir, au chantier naval Hollandais, où le navire avait été construit à l’origine. Par hasard, un vieil homme a reconnu le «Heimatland» comme étant le navire Adelaar construit par son père. Il a alors apporté des images originales datant de 80 ans. Au cours des quatre années de restauration, le navire a reçu un nouvel intérieur de type yacht. Ainsi qu’une quille en acier de 40 tonnes et une plate-forme de goélette traditionnelle. Regréée pour naviguer autour du monde, rebaptisée Adelaar, la goélette obtint la “Royal Dutch Ship Certification”.

histoire du bateau
histoire du bateau

1984

Basé en Méditerranée de 1984 à 1987, Adelaar après une traversée de l’ Atlantique a navigué dans les Caraïbes. En 1988, le vaisseau a ensuite tracé sa route jusqu’en Nouvelle-Zélande. Il y a remporté la course “New Zealand Tall Ship Race”.

1991 – 1992

De 1991 à 1992, Adelaar a subi une rénovation complète. Cela a permis la création des espaces cabines et d’un poste de plongée complet. Quittant la Nouvelle-Zélande en 1993, il a poursuivi son voyage avec des escales à l’île de Norfolk, en Nouvelle-Calédonie, au Vanuatu, aux Îles Salomon, en Papouasie-Nouvelle-Guinée puis finalement l’Indonésie.

histoire du bateau
histoire du bateau

1994

Depuis 1994, Adelaar et son fidèle équipage de marins chevronnés parcourent les eaux turquoise de l’archipel indonésien. Offrant ainsi des aventures de plongée et navigation d’exception. Il est l’un des bateaux leaders proposant vie à bord dans le Parc National de Komodo.

1902

Le chantier «Staadskanal Shipyards» de Zaandam, en Hollande, la construisit en 1902. À l’origine Adelaar était un de ces « deux mâts » à lourd gréement de voile. Il cabotait alors entre l’Angleterre, la Suède, la Norvège et la Russie. Le journal de bord documentant l’histoire du bateau, est d’ailleurs exposé au «Scheepsmuseum» à Groningue, en Hollande.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réquisitionné par les Allemands pour transporter des marchandises de guerre. Le fier et paisible voilier est alors renommé «Heimatland». Après la guerre, commandé par le capitaine allemand Thimian, il reprit le cabotage en mer Baltique. Puis les mâts furent enlevés et le premier moteur diesel enfin installé en 1954.

histoire du bateau

1979

Adelaar n’était plus en service. Le bateau était amarré dans un petit port de la mer Baltique situé l’ancienne Allemagne de l’Est et la Pologne. Deux amis, de l’Ouest et de l’Est, ont tenté de racheter les deux ancres du navire à l’ancien capitaine Thimian. Finalement ils sont repartis avec un navire de 39m ! Ils l’ont ensuite mené le long de rivières et de canaux jusqu’à l’ancien Berlin-Est. C’est ainsi que l’histoire du bateau repris…

histoire du bateau Adelaar

1981

En 1981, les propriétaires ont réussi «mystérieusement» à faire passer le «Heimatland» de Berlin-Est au monde occidental. Enfin « libres », ils ont entrepris d’importants travaux de rénovation. Ils les ont confiés sans le savoir, au chantier naval Hollandais, où le navire avait été construit à l’origine. Par hasard, un vieil homme a reconnu le «Heimatland» comme étant le navire Adelaar construit par son père. Il a alors apporté des images originales datant de 80 ans. Au cours des quatre années de restauration, le navire a reçu un nouvel intérieur de type yacht. Ainsi qu’une quille en acier de 40 tonnes et une plate-forme de goélette traditionnelle. Regréée pour naviguer autour du monde, rebaptisée Adelaar, la goélette obtint la “Royal Dutch Ship Certification”.

histoire du bateau, renovations

1984

Basé en Méditerranée de 1984 à 1987, Adelaar après une traversée de l’ Atlantique a navigué dans les Caraïbes. En 1988, le vaisseau a ensuite tracé sa route jusqu’en Nouvelle-Zélande. Il y a remporté la course “New Zealand Tall Ship Race”.

histoire du bateau

1991 – 1992

De 1991 à 1992, Adelaar a subi une rénovation complète. Cela a permis la création des espaces cabines et d’un poste de plongée complet. Quittant la Nouvelle-Zélande en 1993, il a poursuivi son voyage avec des escales à l’île de Norfolk, en Nouvelle-Calédonie, au Vanuatu, aux Îles Salomon, en Papouasie-Nouvelle-Guinée puis finalement l’Indonésie.

histoire du bateau

1994

Depuis 1994, Adelaar et son fidèle équipage de marins chevronnés parcourent les eaux turquoise de l’archipel indonésien. Offrant ainsi des aventures de plongée et navigation d’exception. Il est l’un des bateaux leaders proposant vie à bord dans le Parc National de Komodo.

histoire du bateau

“Lorsqu’un homme, pour quelque raison que ce soit, a l’opportunité de mener une vie extraordinaire, il n’a pas le droit de la garder pour lui-même.”

Jacques Yves Cousteau

Aujourd’hui

L’intérieur luxueux d’Adelaar aujourd’hui ne rappelle en rien son passé de caboteur. Ce qui avait en 2008 commencé comme un simple projet d’amélioration du confort individuel, s’est transformé en un rêve luxueux. Quand Adelaar a été dévoilé en 2011 les résultats étaient stupéfiants. Il a été aménagé selon les normes en vigueur, dans un style de yacht classique. Avec des murs lambrissés en teck et de hauts plafonds partout. Adelaar navigue entre Bali, Komodo et Alor toute l’année. Il s’adresse aux voyageurs exigeants attendant le meilleur de la voile et de la plongée de luxe en petit groupe.

Aujourd’hui

L’intérieur luxueux d’Adelaar aujourd’hui ne rappelle en rien son passé de caboteur. En effet, ce qui avait en 2008 commencé comme un simple projet d’amélioration du confort individuel, s’est transformé en un rêve luxueux. Quand Adelaar a été dévoilé en 2011 les résultats étaient stupéfiants. Il a été aménagé selon les normes en vigueur, dans un style de yacht classique. Avec des murs lambrissés en teck et de hauts plafonds partout. Adelaar navigue entre Bali, Komodo et Alor toute l’année. Il s’adresse alors aux voyageurs exigeants attendant le meilleur de la voile et de la plongée de luxe en petit groupe.

Archives

Abonnez-vous à la Newsletter

Vous soumettez vos données personnelles dans le but de recevoir les dernières nouvelles d’Adelaar Liveaboard. Celles-ci contiennent des sondages occasionnels ainsi que des offres spéciales. Vous les recevrez directement dans votre boîte mail. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, en un clic, en bas de nos e-mails. Voir notre Charte de confidentialité.