Dans un petit coin de l’Indonésie, se trouve le Parc National de Komodo. C’est un lieu magique, rempli de coraux colorés et de nombreuses créatures macroscopiques. Cette région abrite également l’une des créatures les plus charismatiques de l’océan : la raie Manta de récif. Son envergure est de près de 4,5 mètres d’une aile à l’autre. Elle fait partie des plus gros poissons du monde !

Cette année, j’ai été ravie de retourner à Komodo à bord d’Adelaar. J’ai eu la chance de rejoindre une croisière dédiée aux raies Manta en tant qu’intervenante spécialisée en biologie marine.

Le Parc National de Komodo regroupe la plus grande population connue de Manta en Indonésie. Plus de 1000 spécimens y ont été identifiés. Plusieurs groupes de Manta vivent dans la région située entre Nusa Penida (près de Bali) et Raja Ampat (Papouasie Indonésienne). Elles sont attirées par ces eaux riches en nutriments.

Étant biologiste marine et plongeuse, j’ai eu la chance de rencontrer de nombreux groupes de raies Manta en Indonésie. Pourtant, ce sont les raies Manta de Komodo que j’affectionne le plus. C’est ici que j’ai rencontré cette espèce pour la première fois. Depuis ce jour, ma fascination pour cet animal m’a poussée à poursuivre une carrière consacrée à sa protection.

Un peu d’histoire

L’Indonésie est un lieu de pêche réputé. Le pays détient actuellement le titre du plus grand exportateur de requins au monde. Par le passé, l’Indonésie était également un lieu de pêche de raies Manta. Elles en ont été victimes à cause de leurs branchies. Celles-ci sont utilisées dans la médecine chinoise, bien qu’il n’y ait aucune preuve scientifique de leurs bienfaits ! En conséquence, le nombre de raies Manta en Indonésie a connu un déclin important.

L’histoire a pris une tournure plus légère il y a un peu moins de six ans. Le gouvernement indonésien a créé le plus grand « sanctuaire de raies Manta » au monde. Il a interdit la pêche de cet animal dans la zone économique exclusive (ZEE) du pays. On peut y retrouver deux espèces de raies Manta : la raie Manta de récif (Mobula alfredi) et la raie Manta océanique (Mobula birostris). Depuis, elles sont protégées par cette législation.

Mes sites de plongée préférés

Les plongeurs trouvent généralement des raies Manta dans l’ensemble du parc. Elles viennent parfois les surprendre en leur rendant une petite visite lors de leurs plongées.

Cependant, il existe quelques sites de plongée où vos chances de les rencontrer sont plus élevées. Comme les requins et d’autres espèces de poissons, les raies Manta ont l’habitude de visiter fréquemment certains sites. Ce sont des récifs appelés « stations de nettoyage ». Les raies Manta s’y rendent pour se débarrasser de leur parasites, de bactéries et d’autres impuretés qui sont mangés par des labres nettoyeurs.

Deux de ces sites sont Manta Alley et Karang Makassar. Nous les avons tous deux visités lors de notre croisière à bord d’Adelaar. En fonction des saisons, vos chances de voir des raies Manta peuvent varier. Au cours de ce voyage, nous avons été ravis d’être accueillis par plusieurs raies Manta qui venaient de Manta Alley. Quelques heures plus tard, nous avons effectué une plongée incroyable sur un autre site avec plusieurs Manta, dont des black morphs, des chevrons, des femelles enceintes et deux juvéniles !

La meilleure des rencontre de Manta du voyage

Je vous ai précédemment partagé les meilleurs lieux pour rencontrer des raies Manta à Komodo. Cependant, je pense que ce sont les rencontres les plus inattendues qui sont à couper le souffle.

Cette fameuse rencontre s’est produite après avoir quitté le sud du Parc National de Komodo. Nous nous dirigions vers le nord et avons effectué plusieurs plongées.

En tant que biologiste marine, j’ai une obsession prononcée pour le corail (la deuxième après les raies Manta) ! C’est pourquoi j’ai régulièrement la tête en bas lors de mes plongées pour examiner le fond marin. Il arrive souvent que je sois si concentrée, qu’un requin-baleine pourrait nager près de moi sans que je ne le vois (c’est déjà arrivé, deux fois).

C’est exactement ce qui s’est passé pendant cette plongée. J’avais le visage à quelques centimètres d’une fascinante repousse de corail sur un débris d’acropora mort. Soudain, j’ai levé les yeux et j’ai aperçu une raie Manta glissant à 30 cm au-dessus de ma tête, tout droit à travers mes bulles ! C’était tellement inattendu que j’ai failli perdre mon régulateur ! Elle était splendide. Je me rappellerai toujours ce moment.

C’était un plaisir absolu de venir à bord d’Adelaar et de partager mes connaissances sur les avec le groupe de plongeurs. Merci encore à Adelaar pour ce merveilleux voyage, rempli de raies Manta dans l’un des plus beaux endroits du monde.

Vous pouvez retrouver l’avis que j’ai laissé sur TripAdvisor ici !

 

Écrit par Mads, amoureuse de l’océan et engagée dans sa protection.

 

Découvrez la marque de maillots de bain écologique de Mads : Nuwave

NuWave, une marque de vêtement protégeant la vie marine dont les raies Manta : une femme a un legging imprimé requin-baleine